Notre histoire

Au mois de septembre 1896, un jeune garçon de Smith Falls, dans les environs d'Ottawa, tombe d'un arbre et se fracture l'avant-bras. Un voisin, qui est médecin, place immédiatement le bras dans une gouttière rembourrée et suit son jeune patient de près. Cependant, le non respect des directives du médecin par l'enfant et ses parents entraîne des complications qui conduisent à la perte de l'usage du pouce.

Le père décide d'intenter une poursuite contre le médecin pour négligence.

Le tribunal rend un jugement en faveur du médecin, mais le demandeur en appelle deux fois de la décision. Les appels portent sur des questions de droit et non de médecine. Le médecin gagne la cause à chaque fois, mais n'obtient pas le remboursement des frais parce que le demandeur est « sans le sou ». Sans l'aide financière de ses collègues, le médecin aurait croulé sous le poids des frais d'avocat.

C'est ainsi qu'est né le mouvement visant à créer une nouvelle association de médecins — l'Association canadienne de protection médicale.

Négligence ou faute professionnelle?

À quel moment un médecin fait-il preuve de négligence? Cette question séculaire oppose patients et médecins devant les tribunaux, situation que tous préféreraient éviter.

L'erreur étant humaine, un patient peut être victime d'une erreur commise par un médecin. En pareil cas, il est juste que le patient soit compensé. C'est la position que défend l'Association canadienne de protection médicale (ACPM) depuis sa fondation il y a plus de 110 ans. Comme la plupart des problèmes découlant de soins médicaux ne résulte pas de la négligence ou du manque de compétence, l'ACPM s'est toujours employée à défendre l'intégrité professionnelle des médecins.

En 1896, un patient insatisfait pouvait acculer un médecin à la faillite financière et professionnelle. De nos jours, les médecins bénéficient d'une protection à cet égard.

L'histoire de l'ACPM

L'histoire de l'Association n'est autre que celle de médecins qui s'entraident pour défendre leur intégrité professionnelle. C'est une histoire marquée par l'arrivée de nouvelles technologies et techniques, de nouveaux médicaments et traitements, ainsi que par l'évolution des attitudes et précédents légaux et par un changement de valeurs sociales ayant une incidence sur la pratique médicale.

Cette histoire est aussi celle des patients victimes d'erreurs médicales qui devaient être compensés. Elle décrit la profonde influence que l'ACPM a exercée sur la pratique de la médecine en renseignant et en éduquant les médecins sur les risques associés aux actes médicaux et à l'exercice de la médecine en général.

L'histoire de l'ACPM est surtout celle de médecins dévoués, désireux d'offrir aux Canadiens les meilleurs soins médicaux possibles. C'est aussi l'histoire de grandes réalisations et d'une collaboration soutenue qui, espérons-le, continuera de se perpétuer dans l'intérêt des patients.

Pour commémorer le centenaire de l'ACPM en 2001, l'Association a publié une rétrospective de ses débuts et de son évolution au cours du siècle qui a suivi. Il est possible d'obtenir un exemplaire de La vision d'un médecin, la fierté d'une profession en présentant une demande auprès de l'ACPM.