Sécurité des soins

Amélioration de la sécurité des patients et réduction des risques

Que le monde est petit! Les voyages à l’étranger, les maladies exotiques et votre pratique

Un article écrit par des médecins, pour des médecins
Publié initialement en avril 2002 / révisé en aôut 2008
IL0210-1-F

Résumé

Il serait prudent pour les médecins d'aller chercher de l'aide de sources crédibles lorsque les patients les consultent pour des conseils en prévision d'un voyage ou se présentent par la suite avec des symptômes.

Un article d'intérêt pour les médecins qui ont affaire à des maladies infectieuses

L'augmentation constante des voyages internationaux et de l'immigration peut contribuer à la transmission de diverses formes de maladies graves et infectieuses qui, autrefois, étaient considérées comme exotiques au Canada.

Voici un exemple à considérer : un médecin de famille, ayant acquis une expérience en médecine tropicale plus tôt dans sa carrière, prescrit de la chloroquine aux membres de la famille avant qu'ils ne se rendent dans une région où la présence de paludisme chloroquino-résistant est connue. Un des membres de la famille décède plus tard des suites de paludisme cérébral. Une action en justice est déposée contre le médecin.

Comme c'est souvent le cas, les témoins experts ne peuvent appuyer les soins prodigués lorsque les médecins omettent de suivre les lignes directrices bien connues en matière de prophylaxie et d'immunisation et que cette omission entraîne des résultats défavorables. Par conséquent, l'ACPM a versé une compensation au patient au nom du médecin.

Posez-vous les questions suivantes : Êtes-vous au courant des plus récents changements concernant la prophylaxie antipaludéenne à recommander aux personnes voyageant dans des régions endémiques où la résistance à la chloroquine et/ou à la méfloquine est bien documentée? Êtes-vous en mesure de diagnostiquer et de gérer des cas d'echinococcus, de leishmaniose, de schistosomiase ou de maladie de Chagas? Cette toux persistante d'un patient qui est récemment revenu d'un voyage à l'étranger pourrait-elle être associée à un cas de tuberculose résistante aux médicaments?

Il existe une foule de renseignements sur ces sujets que vous pouvez obtenir auprès de spécialistes des maladies infectieuses, d'organismes gouvernementaux, de cliniques santé-voyage privées et, bien entendu, sur l'Internet. Les médecins qui ont peu d'expertise en la matière ou dont les connaissances ne sont pas à jour dans ce domaine voudront obtenir des renseignements et des conseils pertinents s'ils traitent des patients ayant l'intention de voyager dans des régions où des maladies exotiques sont endémiques, ou encore des patients qui sont récemment revenus d'un voyage à l'étranger et qui souffrent d'une maladie inexpliquée.

De telles mesures de prudence pourront contribuer à protéger les patients des conséquences d'une prophylaxie/immunisation inefficace ou d'un diagnostic tardif lorsqu'une maladie grave se manifeste pendant ou après un voyage à l'étranger.

 


AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les renseignements publiés dans le présent document sont destinés uniquement à des fins éducatives. Ils ne constituent pas des conseils professionnels spécifiques de nature médicale ou juridique et n'ont pas pour objet d'établir une « norme de diligence » à l'intention des professionnels des soins de santé canadiens. L'emploi des ressources éducatives de l'ACPM est sujet à ce qui précède et à la totalité du Contrat d'utilisation de l'ACPM.