Sécurité des soins

Amélioration de la sécurité des patients et réduction des risques

La voix du patient : peut-elle mener à des soins plus sécuritaires?

Publié initialement en décembre 2017
17-25-F

Il y a plusieurs années, un jeune de 15 ans a dû subir une ablation par cathéter pour corriger un trouble du rythme cardiaque. Lors de l’intervention, son état s’est gravement détérioré, mais le médecin est immédiatement intervenu pour cerner et rectifier le problème.

Heureusement, le patient s’est complètement rétabli. Sa mère a toutefois voulu savoir non seulement ce qui s’était passé, mais aussi comment un tel incident avait pu se produire. Elle a donc effectué des recherches et posé des questions. À la lumière des réponses obtenues, il a été possible de changer les processus, et le chirurgien ayant pratiqué l’intervention a adopté une nouvelle approche aux ablations.1

Tout comme dans le cas de ce jeune homme et de sa mère, les témoignages et le vécu des patients peuvent jouer un rôle décisif et mener à des soins plus sécuritaires ainsi qu’à de meilleurs résultats pour les patients.2,3,4 La voix et la participation des patients sont en effet susceptibles d’améliorer la planification et la prestation des soins, de motiver l’apprentissage en sécurité des patients, et d’améliorer la qualité et la sécurité des soins.

Engager les patients à de multiples échelons

Les régimes de santé reconnaissent que les patients peuvent jouer un rôle important dans la planification et la prestation des soins, et ce, à de nombreux échelons.1,5

À l’échelon du système, cette collaboration est recherchée dans des activités telles que l’élaboration de politiques et de pratiques. En 2015, le Groupe consultatif sur l’innovation des soins de santé du gouvernement fédéral a, par exemple, recommandé que la mobilisation et l’habilitation du patient constituent l’un de cinq thèmes prioritaires inspirant l’innovation en soins de santé.1

Des organismes cherchent également à mobiliser les patients à de nombreuses autres fins. À titre d’exemple, des patients, les membres de leur famille ainsi que la collectivité ont contribué à la conception d’un nouveau centre hospitalier pour enfants en Saskatchewan.6

Mobiliser les patients à adhérer aux autosoins

En ce qui a trait aux soins directs aux patients, des recherches ont établi un lien entre une adhésion accrue des patients aux autosoins et de meilleurs résultats de santé.3 Il existe de nombreuses façons d’encourager cette initiative, mais il faut tenir compte des besoins, des intérêts et des valeurs de chacun avant de déterminer lesquelles seraient les mieux adaptées.

Les professionnels de la santé devraient donc examiner chaque cas individuellement pour déterminer s’il est avisé d’intégrer l’une ou plusieurs des mesures suivantes :

  • poser aux patients des questions pertinentes sur leurs objectifs de santé, et écouter leurs réponses;
  • inviter les patients à poser des questions;
  • communiquer à l’aide de termes simples;
  • offrir de l’information, de l’éducation et des aides à la décision pour aider les patients à prendre des décisions éclairées;
  • faciliter le processus de rétroaction pour les patients; leur offrir des moyens de communication appropriés, comme des portails-patients. Ceux-ci peuvent leur permettre d’avoir plus facilement accès à leurs renseignements sur la santé, faciliter l’interaction et la communication avec les professionnels de la santé, ainsi qu’encourager l’adhésion aux conseils de santé et aux plans de soins pharmaceutiques. Les avantages et les risques de tels portails sont examinés en détail dans l’article de l’ACPM, « Portails-patients : nouvel outil de communication pour les médecins et les patients ».7

Motiver l’apprentissage en sécurité des patients

La participation des patients à la formation des médecins en sécurité des soins permet aux apprenants d’aborder ce thème du point de vue des patients, une approche qui se démarque considérablement de l’enseignement traditionnel dans ce domaine.8,9

Les témoignages de patients peuvent servir d’aide à l’enseignement de divers sujets, dont la nécessité d’améliorer les soins cliniques, les principes scientifiques de la sécurité des patients (p. ex. facteurs humains, prise de décisions, biais cognitifs, conscience situationnelle) et la communication, ainsi que dans les efforts visant à intégrer davantage les patients aux décisions concernant leur traitement. Ces témoignages de première main apportent une perspective différente de celle du professionnel de la santé et peuvent se révéler percutants. La participation des patients à l’élaboration des programmes de cours et à la planification de conférences médicales présente aussi de l’intérêt.10

Ressources sur l’engagement des patients

Les professionnels de la santé désireux d’obtenir plus d’information sur la façon de promouvoir les autosoins chez les patients ont diverses ressources à leur disposition. Le programme de l’Institut canadien pour la sécurité des patients, Patients pour la sécurité des patients, met à contribution les expériences des patients pour améliorer la sécurité à tous les niveaux du système de santé.11,12,13 L’Institut a également publié Le Guide canadien de l’engagement des patients en matière de sécurité.14 Aux États-Unis, l’Institute for Healthcare Improvement constitue une autre source d’information et d’outils sur l’engagement des patients.15

Améliorer la qualité et la sécurité des soins

Des patients jouant un rôle actif peuvent aussi proposer des améliorations au système et au processus. Les patients et leur famille peuvent, entre autres, agir à titre de conseillers en ce qui a trait à l’amélioration du système.

En faisant appel aux patients, les professionnels de la santé n’ont plus à présumer de ce qui importe à ces derniers ou de la façon dont ceux-ci et leur famille peuvent contribuer à des soins plus sécuritaires, vu qu’ils ont toujours un représentant vers lequel se tourner dans l’équipe.16 Cette intervention permet aussi d’harmoniser les buts et les activités d’amélioration de la qualité avec ce qui importe le plus aux patients et aux familles.

Le tableau suivant illustre la façon dont les patients et les familles peuvent participer aux initiatives en matière de qualité et de sécurité des soins.16

Initiatives en matière de qualité et de sécurité des soinsRôle de conseiller du patient et de la famille
Analyse des incidents pour la sécurité des patients (aussi appelée analyse des causes souches)
  • Présenter des témoignages personnels
  • Déterminer ce qui manque dans le processus selon le patient
Équipes d’amélioration du processus
  • Faire partie d’équipes chargées de la réduction des préjudices pour les patients; p. ex. réhospitalisations, chutes et infections évitables
Amélioration de la planification des congés
  • Contribuer au contenu et à la conception de nouveaux documents d’éducation pour les patients
  • Prendre part aux discussions lors des visites au chevet des patients
  • Se joindre à l’essai de nouveaux documents d’éducation pour les patients

Le guide de l’ACPM Divulgation d'un préjudice résultant de la prestation des soins : Pour une communication ouverte et honnête avec les patients17 précise que les points de vue des patients et des familles sur ce qui s’est passé contribuent au succès de l’évaluation de l’amélioration de la qualité ou de l’analyse de l’incident. La perspective des patients et des familles sur les améliorations à apporter au système pourrait également profiter à d’autres patients.

Les patients et leurs familles ont la possibilité de transmettre leurs commentaires au comité d’amélioration de la qualité responsable de l’analyse, que ce soit par écrit ou en personne. Étant donné la nature confidentielle des évaluations d’amélioration de la qualité, les patients et les familles n’ont généralement pas le droit de prendre part aux autres aspects de l’analyse. Pour que ces évaluations soient menées à bien, les médecins et les autres professionnels de la santé doivent être assurés que l’analyse de l’information ne servira pas, hors du processus d’amélioration de la qualité, dans d’autres procédures. Les lois régissant l’information sur l’amélioration de la qualité ne s’appliquent que si une analyse est effectuée par un comité d’amélioration de la qualité dûment constitué.

La voix du patient – une ressource vitale

L’ACPM encourage les médecins, les autres professionnels de la santé ainsi que les chefs de file du système de santé à mobiliser les patients à participer aux soins de santé lorsque ceci est approprié. Qu’il s’agisse des divers paliers de planification et de prestation des soins, de la formation médicale ou des soins directs au patient, le point de vue des patients constitue une ressource vitale d’une valeur inestimable.




Références

  1. Institut canadien pour la sécurité des patients [En ligne]. Récits de patients: « Si quelque chose semble anormal, il ne faut pas hésiter à poser des questions. » Edmonton (AB): Institut pour la sécurité des patients; 2014 [cité le 10 août 2017]. Disponible : http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/toolsresources/member-videos-and-stories/pages/default.aspx
  2. Health Affairs [En ligne}. James J. Health Policy Brief: Patient Engagement. Bethesda (MD): Project HOPE —The People-to-People health Foundation, Inc.; February 14, 2013 [cité le 10 août 2017]. Disponible : http://healthaffairs.org/healthpolicybriefs/brief_pdfs/healthpolicybrief_86.pdf
  3. Hibbard JH, Greene J. What the evidence shows about patient activation: better health outcomes and care experiences; fewer data on costs. Health Aff [En ligne]. 2013 Feb [cité le 10 août 2017]; 32(2):207-214. Disponible : http://content.healthaffairs.org/content/32/2/207.long doi: 10.1377/hlthaff.2012.1061
  4. Fooks C, Obarski G, Hale L, Hylmar S. The patient experience in Ontario 2020: What is possible? HealthcarePapers [En ligne]. 2015 Jan [cité le 10 août 2017]; 14(4):8-18. Disponible : http://www.longwoods.com/content/24339 doi: 10. 12927/hcpap.2015.24339
  5. Forum d’innovation en santé [En ligne]. Baker GR. La participation du patient dans l’amélioration de la qualité et du rendement du système. Dans : Santé en devenir, Relever la performance du système de santé. Montréal : Forum d’innovation en santé; 2015 [cité le 10 août 2017]. 52 p. Disponible : https://www.healthinnovationforum.org/wp-content/uploads/2014/01/Le-patient-partenaire.pdf
  6. Baker GR, Fancott C, Judd M, O’Connor P. Expanding patient engagement in quality improvement and health system redesign: Three Canadian case studies. Forum Gestion des soins de santé [En ligne]. 2016 [cité le 10 août 2017]; 29(5):176-182. Disponible : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27576853 doi: 10.1177/0840470416645601
  7. L’Association canadienne de protection médicale [En ligne]. Portails-patients : Nouvel outil de communication pour les médecins et les patients. Ottawa (ON): ACPM; Mars 2017 [cité le 16 novembre 2017]. Disponible : https://www.cmpa-acpm.ca/fr/advice-publications/browse-articles/2017/patient-portals-a-new-communication-tool-for-doctors-and-patients
  8. Peat M, Entwistle VA, Hall J, Birks YF, Golder S, on behalf of the PipsGroup. Scoping review and approach to appraisal of interventions intended to involve patients in patient safety. J Health Serv Res Policy [En ligne]. 2010 Jan 1 [cité le 10 août 2017]; 15(Suppl 1):17–25. Disponible : http://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1258/jhsrp.2009.009040?url_ver=Z39.88-2003&rfr_id=ori%3Arid%3Acrossref.org&rfr_dat=cr_pub%3Dpubmed&
  9. Organisation mondiale de la Santé. Guide pédagogique de l’OMS pour la sécurité des patients : édition multiprofessionnelle [En ligne]. Genève, Suisse: Service de presse de l’OMS; 2011 [cité le 7 juillet 2017]. 270 p. Disponible : http://apps.who.int/iris/bitstream/10665/250728/1/9782111395572-fre.pdf
  10. Nixon D, Wallace G. Patient engagement in teaching patient safety and QI. Diapositives présentées dans le cadre de l’atelier ASPIRE, Promouvoir la sécurité des patients dans la formation des résidents, organisé par l’Institut canadien pour la sécurité des patients, le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, Choisir avec soin, du 10 au 13 mai 2016; Ottawa, ON
  11. Institut canadien pour la sécurité des patients [En ligne]. Conseils pour un partenariat avec les patients/familles au sein des comités. Edmonton (AB): Institut pour la sécurité des patients; 20 novembre 2014 [cité le 10 août 2017]. Disponible : http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/toolsresources/pages/ tips-for-partnering-with-patients-families-on-committees.aspx
  12. Institut canadien pour la sécurité des patients [En ligne]. Quelques conseils sur la façon de partager votre histoire. Edmonton (AB): Institut pour la sécurité des patients; 20 novembre 2014 [cité le 10 août 2017]. Disponible : http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/toolsresources/pages/tips-on-ways-to-share-your-story.aspx
  13. Institut canadien pour la sécurité des patients [En ligne]. Conseils sur la participation des patients dans les comités de sécurité des patients et de qualité des soins. Edmonton (AB): Institut pour la sécurité des patients; 20 novembre 2014 [cité le 10 août 2017]. Disponible : http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/toolsresources/pages/pfpsc-patient-engagement-in-safety-committees.aspx
  14. Institut canadien pour la sécurité des patients, Collaboration sur la qualité des soins et la sécurité des patients de l’Atlantique, Qualité des services de santé Ontario, Patients pour la sécurité des patients du Canada. Le Guide canadien de l’engagement des patients en matière de sécurité [En ligne]. Edmonton, AB: ICSP; mai 2017 [cité le 7 juillet 2017]. 77 p. Disponible : http://www.patientsafetyinstitute.ca/fr/toolsresources/Patient-Engagement-in-Patient-Safety-Guide/Documents/Engaging%20Patients%20in%20Patient%20Safety%20FR.pdf#search=engaging%20patients%20in%20patient%20safety%3A%20a%20canadian%20guide
  15. Tools to support patient engagement (and patient safety) [En ligne]. Cambridge (MA): Institute for Healthcare Improvement; 2015 Mar 5 [cité le 20 septembre 2017]. Disponible : http://www.ihi.org/communities/blogs/ layouts/15/ihi/community/blog/ItemView.aspx? List=0f316db6%2D7f8a%2D430f%2Da63a%2Ded7602d1366a&ID =46&Web=1e880535%2Dd855%2D4727%2Da8c1%2D27ee672f115d
  16. Health Research & Educational Trust. Partnering to improve quality and safety: A framework for working with patient and family advisors [En ligne]. Chicago, (IL): Health Research & Educational Trust; 2015 [cité le 7 juillet 2017]. Disponible : www.hpoe.org/resources/ahahret-guides/1828
  17. L’Association canadienne de protection médicale [En ligne]. Divulgation d’un préjudice résultant de la prestation des soins : pour une communication honnête et ouverte avec les patients. Ottawa (ON): ACPM; 2015 [cité le 7 juillet 2017]. Disponible : https://www.cmpa-acpm.ca/fr/advice-publications/browse-articles/2015/disclosing-harm-from-healthcare-delivery-open-and-honest-communication-with-patients

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les renseignements publiés dans le présent document sont destinés uniquement à des fins éducatives. Ils ne constituent pas des conseils professionnels spécifiques de nature médicale ou juridique et n'ont pas pour objet d'établir une « norme de diligence » à l'intention des professionnels des soins de santé canadiens. L'emploi des ressources éducatives de l'ACPM est sujet à ce qui précède et à la totalité du Contrat d'utilisation de l'ACPM.