Assemblée annuelle 2016 de l’ACPM : Résumé

Septembre 2016

L’assemblée annuelle 2016 de l’ACPM a eu lieu à Vancouver le 24 août dernier. Dans son rapport aux membres, le Dr Edward Crosby, président de l’ACPM, a fait le point sur l’environnement dans lequel évoluent l’Association et plus de 95 000 membres. Selon le Dr Crosby, les modifications apportées dans la prestation des soins de santé entraînent des conséquences pour les médecins en ce qui a trait à leurs besoins en matière de protection professionnelle. Il a cependant noté que l’ACPM continue de s’adapter à ces nouveaux besoins et que son engagement envers l’offre de services de grande qualité demeure inébranlable.

En raison des difficultés financières qui confrontent le gouvernement ainsi que le système de soins de santé, le Dr Crosby a expliqué que l’ACPM collabore avec divers paliers gouvernementaux et d’autres partenaires pour circonscrire les coûts de la protection en matière de responsabilité professionnelle et améliorer l’environnement de travail des médecins. En 2015, l’ACPM a présenté plus de 200 mémoires visant à influencer la prise de décisions en matière de politique publique et à défendre les intérêts des médecins.

Tout en soulignant une hausse de 8 % constatée dans le nombre de nouveaux dossiers médico-légaux en 2015, le Dr Crosby a décrit les initiatives prises par l’ACPM pour consolider la réputation croissante de l’Association comme source fiable de protection en matière de responsabilité professionnelle. Voici quelques exemples des travaux de l’ACPM : soutenir les médecins chefs de file pour qu’ils puissent mieux composer avec les médecins dont les comportements portent atteinte à la culture de sécurité des patients; concevoir des programmes pour soutenir les membres faisant l’objet d’un nombre disproportionné de problèmes médico-légaux; créer des programmes éducatifs pour améliorer les problèmes systémiques dans des disciplines particulières (le premier projet cible les soins obstétricaux).

Rapport financier 2015

À titre d’organisme sans but lucratif, l’objectif financier à long terme de l’ACPM consiste à détenir au moins un dollar d’actif par dollar de passif actualisé. Cette situation de capitalisation intégrale permet aux membres d’exercer avec confiance, sachant qu’ils pourront répondre à leurs obligations de responsabilité médicale envers leurs patients.

En 2015, l’ACPM a réduit son déficit et la situation des actifs nets s’établit maintenant à 94 millions de dollars, ce qui représente une amélioration marquée de 266 millions de dollars par rapport à 2014. Ceci peut être attribué à l’augmentation des cotisations, un rendement solide des placements, des décaissements moindres associés à une diminution du nombre d’instances ainsi qu’une augmentation plus discrète des variations de la provision pour les réclamations en suspens comparativement aux dernières années. L’Association maintiendra une approche mesurée pour retourner à une situation de capitalisation intégrale en adoptant une vision à long terme qui prend en compte la volatilité d’une année à l’autre et comptabilise l’estimation des coûts payés qui s’échelonnent sur de nombreuses années.

Séance d’information - Prescription d’opioïdes : Conversations. Collaboration. Solutions.

Lors de la séance d’information, les membres ont pu participer à une table ronde réunissant divers panélistes et ayant pour thème la prescription d’opioïdes. Mme Pamela Fayerman, journaliste en questions de santé au Vancouver Sun, a été la modératrice du groupe de panélistes; ce groupe comprenait M. Phil Emberley (Association des pharmaciens du Canada), Dr Benedikt Fischer (Université de Toronto), Dr Gary Franklin (Université de Washington), Dre Heidi Oetter (Collège des médecins et des chirurgiens de la Colombie-Britannique) et Dr Gordon Wallace (L’Association canadienne de protection médicale).

L’assemblée annuelle et la séance d’information peuvent être visionnées en webémissions.

Élections au Conseil

En 2016, huit postes au Conseil de l’ACPM étaient à pourvoir. Consultez les résultats des élections ainsi que les candidats élus sans opposition.