Siéger au Conseil de l’ACPM : rôle et avantages

Septembre 2016

Le Conseil joue un rôle important dans la réussite des activités de l’Association. Les conseillers assurent la gouvernance et l’administration des affaires courantes en orientant, en conseillant et en soutenant l’équipe de direction. Voilà pourquoi l’ACPM et l’ensemble de ses membres apprécient grandement le travail de ses conseillers.

Le Conseil de l’ACPM se compose de 30 médecins provenant de 10 régions géographiques du Canada; un grand nombre d’entre eux représentent l’ensemble des spécialités médicales. Un président et deux vice-présidents, élus par les conseillers, dirigent ce Conseil. Les conseillers, élus par les membres de l’ACPM, ont un mandat de trois ans et peuvent se faire réélire à la fin de celui-ci.

Le dévouement des conseillers et leur participation aux activités de gouvernance de l’ACPM ont joué un rôle de premier plan dans la réussite de ses activités depuis sa création, il y a 115 ans. Les tâches des conseillers vont de la détermination des principes de l’assistance aux membres à la surveillance du placement des actifs que détient l’ACPM pour s’acquitter des passifs.

« Nous gérons un fonds de réserve d’envergure consacré aux compensations et autres dépenses associées, ce qui constitue le volet affaires de nos activités, mais celles-ci comptent également un volet clinique traitant du caractère sécuritaire des soins médicaux », affirme le Dr Bryan Callaghan, conseiller d’Ottawa, qui termine son dernier mandat cette année. « Le travail au sein de cette organisation est fascinant. Nous sommes choyés de pouvoir assumer un rôle dans la gouvernance de l’Association. »

Le travail du Conseil est soutenu par des comités qui collaborent, avec l’équipe de direction et le personnel de l’ACPM, aux questions organisationnelles et aux projets clés, tels que le Plan stratégique 2015-2019 de l’ACPM.

« Ce que j’apprécie dans mon rôle de conseiller, c’est qu’il me force à me dépasser pour le bien de l’ensemble des membres », affirme la Dre Jeanne McNeill, conseillère de Moncton. « Ce rôle nous permet à tous, médecins et conseillers, de nous rendre compte de la richesse et de l’importance de ce que nous pouvons apporter à l’Association. » La Dre McNeill en est également à son dernier mandat au Conseil.

L’engagement ferme des conseillers envers la gouvernance de l’Association continuera d’être un élément clé de la réussite des activités de l’ACPM. L’Association apprécie le dévouement et la motivation des membres qui choisissent de participer à sa gouvernance, que ce soit à titre d’aspirants dans le cadre du processus de mise en candidature et d’élection au Conseil ou de conseillers expérimentés et avertis.

Les membres doivent se rendre compte qu’ils « peuvent faire bouger les choses », affirme le Dr Callaghan. « Je crois qu’ils ne pensent pas être en mesure de contribuer de façon substantielle aux activités de l’Association, alors que c’est tout le contraire. »

« J’aurais aimé savoir combien cette expérience est enrichissante… J’aurais sûrement postulé 15 ans plus tôt », affirme la Dre McNeill. « J’inciterais les médecins intéressés à participer d’une façon constructive aux activités de l’Association d’envisager de briguer un poste au Conseil. »

Apprenez-en plus sur le processus de mise en candidature et d’élection au Conseil (et sur la façon d’y participer), et consultez l’intégrale des entrevues menées auprès des docteurs Jeanne McNeill et Bryan Callaghan.