Message du directeur général

Mon poste à l’ACPM me permet de prendre quotidiennement le pouls des médecins du Canada. Ce que je constate, c’est que bon nombre d’entre vous sont exténués, bouleversés et au bord de l’épuisement professionnel.

Vos récits me troublent. Je m’inquiète des effets de l’épuisement professionnel sur votre vie privée. Votre profession ne devrait ni mener à l’épuisement, ni susciter de la frustration, ni affecter votre motivation. Je m’inquiète également des effets que cela exerce sur l’ensemble du système. L’épuisement professionnel affecte grandement les risques médico-légaux, la qualité des soins et la viabilité financière. Lorsque les médecins ne se sentent pas bien, c’est le système en entier qui écope.

Puisque l’épuisement professionnel chez les médecins est attribuable à de multiples causes (lourdes charges de travail, exigences administratives accrues, critiques soutenues du public et manque de soutien institutionnel, entre autres), nous ne pouvons lui appliquer une solution universelle.

Nous devons plutôt formuler une réponse collective au problème. Dans le cadre de l’assemblée annuelle et de la séance d’information de l’ACPM de cette année, j’ai demandé à nos partenaires du système de santé de réagir à l’épuisement professionnel chez les médecins et de soutenir leur bien-être. J’estime que les facultés de médecine, les hôpitaux, les organismes de réglementation de la médecine et les associations ou fédérations médicales du Canada devraient créer des milieux qui favorisent l’inclusion, l’altruisme, et votre épanouissement.

L’ACPM offre un soutien considérable aux médecins qui vivent du stress lié aux plaintes au Collège et aux problèmes médico-légaux, et je vous incite à communiquer avec l’un de nos médecins-conseils si vous avez besoin d’assistance.

Je souhaite également vous assurer que nous collaborons avec d’autres partenaires pour promouvoir le bien-être des médecins. En tant qu’organisation à caractère mutuel vouée à la défense des médecins, nous savons depuis longtemps que le bien-être constitue le fondement de notre réussite collective. Je me réjouis à la perspective d’en connaître plus sur vos points de vue quant à l’amélioration du système de santé à cet égard.

Hartley Stern,
MD, FRCSC, FACS, IAS.A