L’Association canadienne de protection médicale plaide en faveur de modifications systémiques pour l’amélioration du bien-être des médecins

Ottawa, le 22 août 2018 – L’Association canadienne de protection médicale (ACPM) s’est penchée sur la nécessité de procéder à des modifications systémiques et à un investissement accru dans le bien-être des médecins au cours de sa séance d’information annuelle, le 22 août, à Winnipeg. Intitulée « Promouvoir la santé des médecins : un investissement dans les soins médicaux sécuritaires », cette séance réunissait un groupe de panélistes hautement qualifiés pour approfondir la conversation au sujet de l’amélioration du bien-être des médecins et de la façon de répondre à l’épuisement professionnel.

Le système de santé vit une crise du bien-être. Un nombre important de médecins signalent connaître un ou plusieurs symptômes d’épuisement professionnel. L’épuisement des médecins a été lié à une hausse des coûts pour le système de santé, des résultats défavorables et des problèmes médico-légaux. Les données de l’ACPM indiquent que, au cours des cinq dernières années, les plaintes au Collège et les plaintes intrahospitalières ont connu une hausse de plus de 20 %. L’épuisement professionnel pourrait être associé à cette hausse.

Faisant office de « canari dans une mine de charbon », l’épuisement des médecins révèle la présence de problèmes dans le milieu de travail. Les panélistes ont discuté des causes systémiques de l’épuisement : surcharge de travail, exigences administratives accrues, volumes élevés de patients et soutien institutionnel inadéquat. Ils ont insisté sur le fait que, puisque le problème de l’épuisement est tributaire d’un grand nombre de facteurs, il nécessite une réponse collective et concertée de la part de tous les principaux partenaires de la santé canadiens.

« Nous devons tous assumer la responsabilité de soutenir le bien-être des médecins », affirme le Dr Hartley Stern, directeur général de l’ACPM. « L’Association continuera d’aider les médecins au cours de leurs moments les plus éprouvants. Quoi qu’il en soit, pour que nous puissions obtenir de réels changements, tous les partenaires de la santé doivent reconnaître le problème de l’épuisement professionnel et investir dans des solutions. »

L’ACPM a formulé des recommandations [PDF] qui décrivent la façon dont ses principaux partenaires canadiens peuvent aborder la question du bien-être des médecins. La recherche indique que les investissements visant la santé des médecins améliorent la sécurité et la productivité du système de santé, tout en entraînant une baisse des coûts. En plus de collaborer avec d’autres organisations pour améliorer la santé des médecins, l’ACPM s’engage à aider ces derniers à faire face au stress.

Des renseignements et des ressources supplémentaires traitant du bien-être des médecins sont accessibles sur le site web de l’Association.

-30-

Pour obtenir plus d’information, veuillez communiquer avec :

Dima Hanhan
Conseillère en relations publiques
L’Association canadienne de protection médicale
(613) 316-7513

dhanhan@cmpa.org


Au sujet de l’ACPM

L’ACPM offre de médecin à médecin des conseils et une assistance efficaces et de grande qualité à l’égard de problèmes médico-légaux, y compris le versement d’une compensation financière appropriée aux patients ayant subi un préjudice à la suite d’une faute professionnelle. Nos produits et nos services, conçus en fonction de données probantes, accroissent la sécurité des soins médicaux, réduisant ainsi les préjudices et les coûts inutiles. À titre d’organisation canadienne comptant le plus grand nombre de médecins et avec le soutien de ses 100 000 membres, l’ACPM joue un rôle de collaborateur, de défenseur des droits et d’agent de changement positif sur des enjeux importants du système de santé et des questions médico-légales. L’Association est gouvernée par un Conseil élu de médecins.