English

Communication au sein d'une équipe


Dialoguons

Outils et techniques (Page 1 de 2)


  • Nous pourrions tous communiquer plus efficacement.
  • Des méthodes structurées peuvent améliorer la clarté des communications.
Bien que l'ACPM ne préconise pas de méthode ou d'outil de communication structurée en particulier, les exemples de techniques suivants pourraient être utiles. Il existe de nombreuses autres méthodes, et les chercheurs du domaine continuent à chercher des moyens d'améliorer la communication.

Groupe de médecins rassemblés autour d'une table

Réunions d'information

Les équipes qui travaillent dans un hôpital, une clinique ou un cabinet fonctionnent mieux si tout le monde est sur la même longueur d'onde.

Les réunions d'information peuvent donner le ton aux interactions entre les membres d'une équipe et établir un modèle cognitif partagé des soins prodigués aux patients.

Les réunions d'information peuvent servir à circonscrire les risques en matière de sécurité, les préoccupations à l'égard des patients ou des médicaments en particulier, les problèmes avec l'équipement et les solutions de rechange.

Pouvez-vous répondre par l'affirmative aux questions suivantes sur vos réunions d'information?

  • Les renseignements mentionnés aux réunions sont-ils détaillés et précis?
  • Les interventions prévues et les problèmes éventuels sont-ils bien compris?
  • Les questions étaient-elles bien reçues? Y a-t-on trouvé réponse?
  • Tout le monde comprend-il bien le plan?

Bilan

  • Le plan favorise une culture de sécurité dans un milieu empreint de respect, de travail d'équipe et de communication.
  • Pouvez-vous dégager ce qui a bien fonctionné et ce qui s'est passé en présence d'un imprévu? Qu'est-ce qui pourrait être fait plus efficacement la prochaine fois?

L'apprentissage continu est une importante composante d'une juste culture de sécurité. De nombreuses équipes trouvent utile de dresser un bilan adéquat après une période de soin des patients pour discuter de la perspective qu'ont les membres de l'équipe des événements et des processus de soin, ainsi que pour dégager des occasions d'améliorer les processus et des possibilités d'apprentissage.

Fermeture du cycle de communication – relectures

  • Utilisez la méthode de la relecture pour confirmer les directives et les ordonnances verbales.

Quand vous commandez un repas au téléphone, normalement, la personne qui reçoit la commande confirme ce que vous avez dit en répétant. C'est un peu la même chose dans le domaine de la santé; la relecture permet aussi de réduire l'éventualité d'un malentendu.

Une relecture sert à vérifier qu'un message a été bien reçu, et c'est une occasion de corriger les erreurs. De nombreux professionnels de la santé trouvent cette pratique très utile en situation de crise.

Les relectures peuvent confirmer des choses comme :
  • le nom du patient;
  • les ordonnances médicales;
  • les résultats de test importants;
  • des directives et mesures de suivi transmises par des superviseurs.

Il pourrait également être utile d'épeler le nom de médicaments à consonnance semblable et de préciser leur utilité.

Les ordonnances verbales doivent être inscrites dans le dossier médical et être contresignées ou approuvées.

Cas : Nouveau-né présentant une tachypnée
Gros plan d'un nouveau-né se faisant examiner par un médecin

Contexte

Un nouveau-né, né à terme il y a 24 heures, présente maintenant une tachypnée.

L'omnipraticien traitant consulte un pédiatre par téléphone. Ce dernier recommande d'administrer de la gentamicine IV et de l'ampicilline en attendant les résultats des cultures sanguines. Il recommande que la gentamicine soit administrée en doses divisées à 12 heures d'intervalle (q12), ce qui donne une dose quotidienne totale de 5 mg/kg/jour.

Cependant, l'omnipraticien comprend mal les directives du pédiatre et prescrit la dose quotidienne totale q12 h.

Médecin au téléphone avec un ordinateur portatif devant lui

Résultat

Le nouveau-né reçoit trois doses avant que la quantité à administrer ne soit corrigée. Il ne présente aucune complication ototoxique ou néphrotoxique liée à la gentamicine.

Pistes de réflexion

Comment l'omnipraticien aurait-il pu éviter la mauvaise interprétation de la dose de gentamicine?
Médecin au téléphone, tenant ses lunettes à la main

Leçons retenues

Si l'omnipraticien avait fait une simple relecture pour vérifier les directives d'administration de la gentamicine, le pédiatre aurait remarqué l'erreur.
Précédente
Suivante