English

Divulgation


Maintenir la confiance

La voie à suivre en matière de divulgation


1. En premier lieu : Donner les soins

  • Répondre aux besoins cliniques et voir aux urgences.
  • Songer aux prochaines étapes liées aux soins.
  • Fournir un soutien émotionnel.
  • Documenter l'événement indésirable.

2. Planifier la divulgation initiale

  • Quels sont les faits?
  • Qui sera présent à la rencontre?
  • Quand et où la rencontre initiale aura-t-elle lieu?

3. Rencontre de divulgation initiale

  • Présentez les faits connus.
  • Faites preuve de sensibilité.
  • Ne formulez pas d'hypothèses et ne blâmez pas les autres.

1. En premier lieu : Donner les soins

Répondre aux besoins cliniques et voir aux urgences

La principale priorité consiste à stabiliser le patient et à surveiller sa respiration.

Obtenez de l'aide au besoin.

Informez votre superviseur de l'urgence et de ses origines.

Songer aux prochaines étapes liées aux soins

Évaluez si vous êtes la bonne personne ou la bonne équipe pour continuer la prestation des soins à la suite d'un événement indésirable (accident au Québec). Songez à transférer les soins du patient à un autre médecin dans les cas suivants :
  • le patient en fait la demande ou le préfère;
  • l'état du patient nécessite des soins que vous ne pouvez pas fournir;
  • vous êtes d'avis que votre propre état émotif pourrait nuire à la prestation des soins requis à ce moment.

Les raisons justifiant le transfert à un autre médecin devraient être discutées avec votre patient afin qu'il n'ait pas l'impression d'être abandonné.

Fournir un soutien émotionnel

Les patients et leurs familles peuvent éprouver toute une gamme d'émotions à la suite d'un événement indésirable. La surprise que crée un événement indésirable peut faire place à de la méfiance, de la frustration et de la colère.

Il est important de répondre aux besoins émotionnels de vos patients. Assurez-vous qu'ils savent qu'ils peuvent compter sur vous. L'objectif consiste à favoriser la guérison et à rétablir la confiance.

Documenter l'événement indésirable

Documenter les faits dans vos notes d'évolution :
  • la situation clinique actuelle;
  • les discussions liées au consentement, les options offertes et les décisions prises par votre patient ou sa famille concernant les investigations cliniques, les traitements et les consultations ainsi que les justifications;
  • tous les soins prodigués.

Haut de la page


2. Planifier la divulgation initiale

Quels sont les faits

Avant de rencontrer le patient, le médecin traitant détermine les faits tels qu'ils sont connus à ce moment, décide quelles seront les personnes présentes lors de la discussion entourant la divulgation, et fixe l'heure et le lieu de la rencontre.

Qui sera présent à la rencontre

Les étudiants en médecine et les résidents impliqués dans un événement indésirable devraient le signaler à leurs superviseurs. Ils devraient être encouragés à être présents à la discussion entourant la divulgation à titre d'apprentissage.

Quand et où la rencontre initiale aura-t-elle lieu

L'équipe des soins devrait également décider du lieu et du moment de la rencontre initiale.

Selon la nature de l'événement ou la réaction anticipée du patient, le médecin traitant peut vouloir que d'autres soient présents (avec la permission du patient) tels que :
  • les membres de la famille (avec le consentement du patient);
  • les autres professionnels de la santé qui ont participé directement aux soins;
  • un bon communicateur, au besoin;
  • un interprète, le cas échéant (de préférence, pas un membre de la famille);
  • les personnes qui répondent aux besoins spéciaux du patient (p. ex. déficience visuelle ou auditive, besoins culturels ou spirituels).

L'équipe des soins devrait décider qui serait le mieux placé pour diriger la discussion. Peu importe la personne désignée, elle devrait être en mesure de fournir l'information nécessaire au patient et de répondre à toutes les questions du patient.

Haut de la page


3. Rencontre de divulgation initiale

Présentez les faits connus

Il n'existe pas de formule parfaite pour tenir une discussion entourant la divulgation. Même si vous avez planifié la discussion et anticipé les besoins du patient, il n'y a aucun texte prédéfini.

Faites preuve de sensibilité

Soyez sensible à la quantité d'information fournie et à ce que le patient est prêt à entendre.  

Il faut permettre aux patients d'absorber l'information à un rythme avec lequel ils se sentent à l'aise.

Souvenez-vous de faire preuve d'authenticité, de sincérité et de compassion. Évitez de sauter aux conclusions avant que tous les faits ne soient connus.

Ne formulez pas d'hypothèses et ne blâmez pas les autres

Les arguments présentés dans un but d'autodéfense accompagnés de blâme envers d'autres personnes ne feront qu'accroître les tensions et seront nuisibles.