English

Erreurs et questions de jugement


Même les bons médecins commettent des erreurs

Biais de complaisance et tendance au blâme excessif


Médecin sénior à l'air inquiet Certaines personnes estiment que leurs succès résultent invariablement de leurs forces ou de facteurs personnels, alors qu'ils nient toute responsabilité de leurs échecs, les attribuant à des facteurs situationnels indépendants de leur volonté. Il s'agit du biais de complaisance.


Pistes de réflexion

Avez-vous déjà rencontré une telle personne?

L'autoréflexion, une réponse constructive à un événement indésirable (accident au Québec), peut stimuler l'apprentissage et l'amélioration. Toutefois, les médecins réagissent souvent à un résultat inattendu en se blâmant excessivement et en s'attribuant une responsabilité exagérée pour un résultat défavorable chez un patient, résultat qui, en réalité, est indépendant de la volonté du médecin.

Tiré d'un jugement d'un tribunal :
« Le Dr A est évidemment un gynécologue très compétent qui traite ses patientes avec vigilance et succès. Ses patientes ont de la chance d'être suivies par lui... Mon impression est qu'il a évalué cet accident du point de vue d'un perfectionniste. »