English

Autotest


Vérifiez vos connaissances
Chaque question présente cinq options parmi lesquelles vous devez faire un choix. Chaque option est accompagnée d'une explication mais une seule constitue la meilleure réponse.

Un père accompagne son enfant de quatre ans à une consultation parce qu'il ne peut se tenir debout après être « tombé d'une balançoire ». Les radiographies des membres inférieurs révèlent une nouvelle fracture et d'autres fractures en cours de guérison. Le père nie le fait que l'enfant aurait subi d'autres blessures avant cet accident.

En plus de soigner la fracture, quelle serait la meilleure chose à faire par la suite?


Une femme de 50 ans subit une angiographie fémorale. L'intervention se déroule sans problème. Dans les jours qui suivent l'intervention, elle présente d'importantes ecchymoses et tuméfactions à l'aine, et on relève la présence d'un hématome de 12 cm.

La patiente dépose une plainte, en avançant qu'on ne l'avait pas avertie de l'éventualité de cette complication.

Lequel parmi les énoncés suivants est le plus juste?


Un homme de 57 ans s'est effondré quand il marchait, seul. À son arrivée en ambulance à l'hôpital, il était inconscient et avait une respiration laborieuse, mais sa tension artérielle était adéquate. L'urgentologue s'est demandé si une intubation endotrachéale immédiate était nécessaire.

Quelle serait la meilleure chose à faire?


Un homme de 72 ans qui parle chinois arrive à l'hôpital inconscient, en état d'hypotension et avec un tube endotrachéal. Vous poursuivez les efforts de réanimation. Sa famille arrive et explique que le patient est atteint d'un cancer du poumon inopérable avec métastases, et qu'il souffre de douleurs constantes. La conjointe du patient (le décideur remplaçant), a déclaré, par l'entremise de la traduction de son fils, qu'il faut « tout tenter », tandis que le fils déclare que son père lui a récemment avoué qu'il « veut mourir ». Aucune autre directive préalable n'a été établie.

Quelle serait la meilleure chose à faire? Choisissez la meilleure réponse.


On administre à une femme de 70 ans chez qui on soupçonne la maladie de Horton (artérite temporale) des corticostéroïdes en attendant une biopsie urgente de l'artère temporale.

Quels renseignements le médecin devrait-il transmettre à la patiente avant qu'elle ne quitte le cabinet? Choisissez la meilleure réponse.


Un musicien de rue de 44 ans qui livre des performances occasionnelles est aux prises avec un engourdissement persistant à la paume et aux trois premiers doigts de la main, qui nécessite une chirurgie de décompression du tunnel carpien.

À titre de chirurgien, quelle serait la meilleure chose à faire?


Une adolescente de 15 ans mentalement apte et faisant preuve de maturité sur le plan émotionnel se présente à votre clinique et vous demande de lui prescrire la pilule anticonceptionnelle (la pilule). Elle n'a aucune contre-indication. Vous soignez sa famille entière depuis de nombreuses années; mais elle se présente seule à votre clinique ce jour-là.

Quelle serait la meilleure chose à faire?


Un patient est atteint d'appendicite, le chirurgien décide de déléguer certains aspects de l'appendicectomie au résident sénior.

Qu'est-ce que le chirurgien devrait dire au patient? Choisissez la meilleure réponse.


Un homme de 25 ans arrive au service d'urgence avec de nombreux traumatismes subis après une collision. L'examen clinique donne à penser au médecin que le patient est intoxiqué à l'éthanol.

La police arrive et demande si le patient est intoxiqué.

Quels renseignements le médecin peut-il immédiatement donner à la police? Choisissez la meilleure réponse.


Un homme de 32 ans a des douleurs thoraciques intermittentes non liées à l'effort depuis 2 jours. Il fume, mais ne présente aucun autre facteur de risque de coronaropathie; il nie avoir pris de la cocaïne. La paroi thoracique est sensible à la palpation, qui semble reproduire la douleur. L'ECG est normal. Il reçoit le diagnostic de costochondrite et on lui accorde son congé. Peu de temps après, il retourne à l'hôpital avec un infarctus aigu du myocarde (IM). C'est à ce moment que l'on découvre qu'il prenait de la cocaïne régulièrement. Une action en justice s'ensuit, alléguant le défaut d'investiguer complètement et de diagnostiquer la coronaropathie à la visite initiale. L'affaire est par la suite rejetée.

Même si toutes les notes cliniques sont importantes, quels documents dans le dossier médical ont, selon toute probabilité, aidé le plus la défense dans ce cas particulier?


Une tomodensitométrie thoracique confirme qu'une femme de 42 ans a aspiré un corps étranger. Un chirurgien thoracique effectue une bronchoscopie pour retirer le corps étranger. Le rapport de radiologie fait également état de la découverte fortuite d'un nodule suspect dans l'un des poumons. Un suivi est recommandé.

Le rapport est transmis au chirurgien, mais on le consigne au dossier médical du patient sans le voir. Le patient n'a pas besoin de revoir le chirurgien, et personne ne discute des résultats anormaux avec le patient. Même si le rapport d'imagerie se trouve dans le dossier médical, l'omnipraticien n'est pas directement informé du contenu du rapport de radiologie.

Trois ans plus tard, on examine le patient pour une douleur à l'épaule. Une tumeur de Pancoast avec métastases est observée.

Ce cas représente le meilleur exemple de la nécessité de :


Une femme de 30 ans ayant des antécédents de longue date de maladie psychiatrique avec des problèmes d'alcoolisme et de toxicomanie se présente au service d'urgence d'un hôpital communautaire tard le soir. Le service est particulièrement occupé, et les infirmières recommandent fortement au médecin suppléant en place ce soir-là de rapidement donner son congé à cette patiente. Elles expliquent que le personnel du service d'urgence la connaît bien et que c'est une toxicophile qui fréquente le service d'urgence en avançant des plaintes frivoles.

Le médecin s'aperçoit que la patiente n'est pas en mesure de faire part d'antécédents ni même de subir un examen physique, puisqu'elle se tord de douleur. Le médecin prescrit un analgésique. En faisant preuve d'extrême prudence, elle prescrit une tomodensitométrie abdominale pour écarter la possibilité d'une pathologie abdominale. Le radiologiste et l'urgentologue constatent avec étonnement des signes d'appendicite.

Lequel parmi les facteurs suivants a probablement été le plus influent dans la formulation du bon diagnostic?


Félicitations!

Félicitations! Vous avez terminé le test associé à ce domaine.

Félicitations! Vous avez terminé le test associé à ce domaine.