English

Divulgation


Maintenir la confiance

Communiquer honnêtement


  • Et si le patient ne sait pas qu'un événement indésirable (accident au Québec) s'est produit?
  • Que doivent faire les médecins lorsqu'il s'agit des soins cliniques prodigués par un autre professionnel de la santé?

Cas : Une femme de 64 ans fait une syncope
Deux médecins discutant d'un cliché radiologique

Contexte

Une femme de 64 ans est admise à l'hôpital après avoir fait une syncope. Elle reçoit un diagnostic de bloc de branche et est traitée à l'aide d'un stimulateur cardiaque. Avant qu'elle ne reçoive son congé, une radiographie des poumons est effectuée en vue d'investiguer sa toux chronique. Vous rédigez le sommaire de congé.

Un an plus tard, la patiente reçoit un diagnostic de cancer du poumon avancé. La radiographie des poumons, effectuée lors de l'admission antérieure, avait révélé la présence d'un nodule au lobe supérieur gauche du poumon. Bien que le rapport de la radiographie figurait au dossier médical lorsque vous avez rédigé le sommaire de congé, vous ne l'avez pas vu. Par conséquent, il n'a pas fait l'objet d'un suivi.

Le chirurgien thoracique est d'avis que ce nodule aurait pu être réséqué s'il avait été diagnostiqué lors de l'admission antérieure. Le pronostic de la patiente aurait été meilleur et elle aurait nécessité un traitement moins invasif.

Pistes de réflexion

  • Estimez-vous qu'il s'agit là d'un événement indésirable?
  • La patiente devrait-elle être informée de la raison du délai dans le diagnostic de cancer du poumon?
  • Qui devrait se charger de la divulgation?
  • Que diriez-vous si vous divulguiez l'événement à la patiente?
  • Vous excuseriez-vous?

Suggestions

Ce délai dans le diagnostic constitue un événement indésirable et il devrait être divulgué à la patiente.

Le chirurgien thoracique devrait informer le médecin patron ou le médecin le plus responsable au moment de l'admission antérieure de la patiente.

Le médecin patron devrait procéder à la discussion entourant la divulgation avec la patiente.

Vous êtes encouragé à offrir d'assister à la (aux) réunion(s) dans le but d'apprendre et de vous excuser pour votre rôle dans la survenue de l'événement.

Précédente
Suivante

Cas : Jeune femme avec un naevus noir de contour irrégulier
Jeune femme à l'air bouleversé

Contexte

Vous travaillez comme médecin suppléant dans la clinique d'un omnipraticien. Une jeune femme se présente avec un naevus noir de contour irrégulier dont la taille augmente depuis un an selon la patiente. Elle ne s'en est pas préoccupée puisque l'omnipraticien l'avait rassurée qu'il n'y avait là rien d'inquiétant.

Vous pratiquez une biopsie pour vous assurer de l'absence de malignité. Malheureusement l'analyse révèle la présence d'un mélanome malin qui s'est développé à partir d'un naevus mixte.

Pistes de réflexion

  • Estimez-vous qu'il s'agit là d'un événement indésirable?
  • Que direz-vous si la patiente demande pourquoi son omnipraticien n'a pas effectué une biopsie du naevus plus tôt?
  • Qui devrait discuter de la situation avec la patiente?
  • Vous excuseriez-vous?

Leçons retenues

L'apparence clinique du naevus de cette patiente devait évoluer au point où un médecin raisonnable puisse identifier la nécessité d'effectuer une biopsie.

La plupart du temps, les résultats cliniques défavorables découlent de la progression de la condition médicale sous-jacente du patient.

Suggestions

Il y a lieu de fournir à la patiente une explication simple et honnête de la progression variable de la physiopathologie d'un naevus en mélanome. Une telle explication devrait la rassurer.

Si la patiente a des questions supplémentaires, elle peut être redirigée vers son omnipraticien.

Il est utile d'informer l'omnipraticien des préoccupations de la patiente et des renseignements que vous lui avez fournis.

La discussion devrait appuyer les soins des autres professionnels de la santé. Évitez de porter un jugement sur les soins prodigués. 

Précédente
Suivante