English

Aucun préjudice évident


Maintenir la confiance

Aucun préjudice évident


Des événements imprévus surviennent parfois pendant la prestation des soins de santé sans aucune évidence qu'un préjudice ait été causé. Cela peut se produire dans les situations suivantes :
  • Incident sans préjudice : L'événement a atteint le patient, mais aucun préjudice n'a été causé et aucun préjudice éventuel ne pourrait survenir dans le futur. Cependant, l'éventualité d'un préjudice peut parfois survenir à la suite d'un incident, c'est-à-dire que le préjudice peut se manifester dans le futur. Les incidents sans préjudice doivent être divulgués.
  • Incident évité de justesse : L'événement n'a pas atteint le patient en raison d'une intervention opportune ou de la chance. En général, il n'est pas nécessaire de divulguer un incident évité de justesse, bien qu'il y ait des exceptions. Le patient doit être informé s'il y a un risque continu pour sa sécurité, ou s'il est au courant de l'incident évité de justesse et qu'une explication pourrait mettre fin à son inquiétude et favoriser le lien de confiance.
Cliquez sur les cases pour lire les exemples de cas.
Passer boîtes d'activités passées pour examiner tous les cas.
  • Aucun préjudice évident

    • Incident sans préjudice

    • Incident évité de justesse

Incident sans préjudice

Cas : Un patient est exposé à de l'équipement non stérilisé
Mère et fille ayant l'air inquiet, écoutant un médecin

Contexte

Un patient est exposé à de l'équipement médical qui n'a pas été stérilisé adéquatement.  

Le même matériel a servi à traiter d'autres patients, dont certains sont porteurs du VIH.

Vous établissez qu'il y a un faible risque de transmission du virus à partir du matériel.

Suggestions

Si l'événement présente un risque éventuel pour le patient, il faut alors en discuter avec lui. La probabilité et la gravité d'un éventuel préjudice comptent parmi les facteurs à prendre en considération.

Il peut s'avérer utile de consulter des experts des questions cliniques et éthiques ainsi qu'un conseiller juridique.

Il peut aussi être approprié de procéder à un suivi, à d'autres examens cliniques et à un traitement préventif suite à l'exposition.

Si l'événement a atteint le patient, celui-ci devrait en général être informé de l'événement même si aucun préjudice n'a été porté.

Précédente
Suivante

Cas : Un patient allergique à la pénicilline
Fiole remplie d'un médicament liquide

Contexte

Un patient a une allergie connue à la pénicilline, fait qui est consigné au dossier médical. Malgré cela, vous administrez de la pénicilline au patient. Toutefois, il n'y a aucune réaction allergique.

Suggestions

Dans ce cas, une discussion avec le patient permettrait de lui faire comprendre qu'il n'est peut-être pas allergique à la pénicilline.

La décision d'informer ou non le patient d'un incident sans préjudice n'est pas toujours facile à prendre. Posez-vous la question suivante : Quels sont les faits que le patient voudrait connaître?

Une autre approche possible consiste à vous mettre à la place du patient – que voudriez-vous savoir si vous ou un membre de votre famille étiez à sa place?

Précédente
Suivante

Incident évité de justesse

Cas : Un incident évité de justesse qui n'exige aucune divulgation
Seringue

Contexte

Vous prenez une fiole de pénicilline pour l'administrer à un patient ayant une allergie connue à la pénicilline.

Alors que vous vous approchez de son lit, vous prenez connaissance du danger possible et n'utilisez pas le médicament. Aucun médicament n'a été administré au patient.

Suggestion

Puisqu'aucun médicament n'a été administré au patient, vous n'avez pas besoin de discuter de cet incident évité de justesse avec le patient.
Précédente
Suivante

Cas : Un incident évité de justesse qui pourrait être communiqué à un patient
Bracelet d'hôpital sur le bras d'un patient

Contexte

Il y a deux patients avec le même nom de famille dans l'unité des soins et vous avez failli administrer un médicament à la mauvaise personne.  

Vous vous rendez compte juste à temps de la confusion entourant le nom des patients et rien n'est administré au mauvais patient.

Suggestions

  • Dans une telle situation, il serait sage d'aviser les deux patients du risque associé à leur nom afin qu'ils puissent eux-mêmes être plus vigilants et contribuer à leur propre gestion des risques.
  • Il pourrait aussi être important d'apporter des améliorations au système de façon à réduire les risques qu'une telle situation se reproduise.
Précédente
Suivante