English

Divulgation


Maintenir la confiance

Divulgation subséquente


Médecin parlant avec un patient Après une analyse appropriée, les autres faits liés aux causes du préjudice devraient être discutés avec le patient. Ces causes peuvent inclure :
  • des facteurs associés à un problème médical sous-jacent;
  • les risques reconnus et inévitables inhérents à une investigation ou à un traitement;
  • les défaillances du système;
  • les problèmes associés à l'exécution des actes d'un professionnel de la santé;
  • une combinaison de tous ces facteurs.

Divulgation subséquente en milieu communautaire

Si vous travaillez dans un bureau ou dans une clinique, il est probable que le médecin superviseur ou le médecin qui gère la clinique dirigera la discussion.

Les patients apprécient habituellement être informés des changements apportés à la pratique pour éviter la récurrence d'un événement indésirable (accident au Québec).

Divulgation subséquente en milieu hospitalier ou en établissement de soins

Si l'analyse révèle que l'événement indésirable découle d'une défaillance du système, la direction (c.-à-d. la gestion) de l'hôpital ou de l'établissement sera probablement responsable de la divulgation subséquente. C'est elle qui détermine quelle sera l'information transmise au patient à ce moment.

Toutefois, si le patient et les professionnels de la santé le souhaitent, l'hôpital ou l'établissement devrait tout de même donner au médecin et aux autres professionnels impliqués dans l'événement, l'occasion de participer aux discussions subséquentes.

Certaines restrictions pourraient avoir été établies quant à l'information pouvant être communiquée aux patients.

Les personnes chargées de la divulgation subséquente dans les hôpitaux et les établissements de soins doivent tenir compte de toutes les restrictions et les exigences en matière de partage d'information connexes à l'application des lois et règlements des gouvernements provinciaux et territoriaux, des règlements ou politiques internes de l'hôpital ou de l'établissement ainsi que du privilège juridique.