English

Gérer le stress


Augmenter la résilience

Plaintes et actions en justice


Jeune médecin à l'air stressé devant un ascenseur

Le stress qui découle des plaintes et des actions en justice

  • Les étudiants en médecine sont rarement mis en cause dans les actions en justice.
  • Une plainte ou une action en justice ne signifie pas que vous êtes un « médecin incompétent ».
  • Les actions en justice et les plaintes sont stressantes pour toutes les personnes en cause.
  • De nombreuses réactions courantes sont engendrées par le stress.

La majorité des actions en justice intentées par les patients au Canada mettent en cause des médecins en exercice, bien que des résidents soient parfois nommés.

Les actions en justice mettent rarement en cause des étudiants en médecine.

Un médecin qui reçoit un avis d'action en justice peut se sentir fâché, blessé ou déprimé par les allégations qui y figurent et la façon dont elles sont présentées.

Le fait de recevoir une plainte ou d'être nommé à titre de défendeur dans une action en justice ne signifie pas que vous êtes un « médecin incompétent ». Même les médecins les plus consciencieux et les plus compétents vivent de telles difficultés.

Selon l'expérience de l'ACPM, pratiquement tous les médecins aux prises avec un problème médico-légal éprouvent un stress.

Les conséquences d'une telle expérience peuvent se faire sentir longtemps. Or, les vives émotions initiales s'apaisent généralement avec le temps.

Tôt ou tard, la majorité des médecins réussissent à percevoir le problème médico-légal avec davantage de sérénité et de détachement. Ils gèrent le stress avec succès et retrouvent leur sentiment d'épanouissement et leur satisfaction professionnelle.

Réactions courantes au stress

De manière semblable à leurs patients, les médecins réagissent au stress de plusieurs façons :

Émotionnelle
  • anxiété et dépression
  • doute de soi et blâme de soi-même
  • perte de l'estime de soi
  • déni
  • caractère défensif et rejet du blâme sur autrui
  • sentiment de perte de l'image de soi
  • détresse – sentiment de perte de pouvoir et de contrôle
  • colère et frustration
  • manque de confiance envers les patients
Physique
  • insomnie
  • épuisement
  • maux généralisés
  • céphalées
  • palpitations
  • symptômes gastrointestinaux
Comportementale
  • rumination sur la situation (persévérance)
  • besoin de parler de la plainte
  • isolement et intériorisation
  • besoin de s'éloigner du travail
  • réduction des heures de travail
  • désir de quitter la pratique ou d'abandonner la profession
  • perturbations familiales
  • consommation d'alcool ou de médicaments